Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Cryptomonnaies - Piratage, consolidation et nouveaux concurrents

Cryptomonnaies - Piratage, consolidation et nouveaux concurrents

Le 19 août 2019
Cryptomonnaies - Piratage, consolidation et nouveaux concurrents

Depuis leur apparition et leur destin quasi-prophétique, les crypto-monnaies et indirectement le système de Blockchain découvrent malgré eux les limites de leur infaillibilité.

De fait, ce nouveau système de paiement particulièrement « tendance » grâce à la célébrité du Bitcoin fait l’objet depuis sa démocratisation d’attaques quasi-continues de la part de hackers informatiques parvenant de manière répété à forcer les plateformes et dérober le contenu des coffres virtuels.

1,5 milliards d’euros en crypto-monnaies volés en 2018

Une succession de sociétés exploitant des plateformes de crypto-monnaies ont ainsi été victimes ces dernières années de piratages informatiques aboutissant à des vols de valeur : en 2018, le nippon Coincheck pour 426 millions d’euros ; depuis janvier 2019 successivement, le néozélandais Cryptopia pour 14 millions d’euros, le coréen Bithumb pour 17 millions USD, le singapourien DragonEx pour 8 millions USD, CoinBene, le singapourien « Bitrue » pour quatre millions d’euros. 

En juillet dernier, c’est la plateforme d’échange de crypto-monnaie nippone « Bitpoin », détenue par la société Remixpont, qui a été victime d’un piratage informatique, les auteurs ayant dérobé une somme équivalente à 29 millions d’euros en divers actifs numériques : Bitoinc, Bitcoin cash, Etherum, Litecoin, Ripple

Deux groupes de hackers seraient à l'origine de 60% de tous les piratages de bourse d'échange de crypto monnaie publiquement connus et auraient volé environ un milliard de dollars de crypto monnaie, selon un rapport publié la semaine dernière par la société d'analyse de blockchain Chainalysis.

États et GAFA développant leurs modèles

La fragilité des crypto-monnaies soulève la question difficile liée à leur reconnaissance par les états comme moyen de paiement fiable. À travers les différents échecs et obstacles rencontrés, le monde des crypto monnaies stabilise progressivement son écosystème. Des moyens novateurs sont développés en parallèle pour apporter plus de sécurité à ces transactions, notamment pour assurer leur confidentialité – nouveaux protocoles d’échanges et d’anonymisation, introduction de signatures cryptographiques 2.0, mécanismes de preuves à divulgation nulle de connaissance, etc. Plusieurs banques, prestataires voire même états préparent ainsi le lancement de leur propre crypto monnaie.

Le GAFA Facebook, est ainsi sur le point de lancer prochainement sa propre crypto-monnaie « Libra », afin de pénétrer le marché des services financiers en ligne. Cette dernière, basée sur une blockchain privée, devra éprouver à l’image de ses concurrents la solidité de ses codes informatiques pour éviter tout hacking.

La Chine a également annoncé mi-août la mise en place d’une crypto monnaie souveraine chinoise, contrôlée par le gouvernement. Cette annonce s’inscrit dans la lutte engagée depuis 2017 visant à interdire les ICO (Initial Coin Offerings), le minage de bitcoin et plus généralement la fermeture sur le territoire de plus d’une centaine de crypto-bourses étrangères.

 

 

 

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités